Le Blog de Françoise Cartron

Le cinéma au lycée Pro Redon de Pauillac : un pari réussi !

Écrit par Françoise Cartron. Publié dans Notre territoriales

Le lycée Odile Redon de Pauillac participe depuis plusieurs années au programme « Lycéens et apprentis au cinéma » !

Une classe du Lycée professionnel – (ASSP)  Accompagnement soins et services à la personne – s'est lancée dans l'écriture d'un court métrage. C’est le thème du harcèlement qui a été retenu par l’ensemble des élèves. Pour le tournage, grâce à la mobilisation de tous durant le temps libre, le projet a pu être mené à terme. 

 

A découvrir ici : https://www.youtube.com/watch?v=hvBsA3xB4uE

 

La musique du film quant à elle a été composée par les élèves du lycée général. Suite à cette aventure, le rectorat de Bordeaux a soutenu ce dossier dans le cadre du prix Jean Renoir des Lycéens.

 

Pour en savoir plus : http://eduscol.education.fr/pjrl

 

Fort du succès rencontré par ce film, une autre classe de terminale - les bac pro gestion administration (GA) - participe cette année au concours "Je filme le métier qui me plaît".

 

Thématique choisie : les idées reçues autour de leur bac pro et plus généralement de l'image négative que peut renvoyer le lycée professionnel. Ils présentent avec humour les caractéristiques et les atouts de leur filière.

 

Un pari réussi !  Comme vous pourrez le constater ici : "Le LP : une voie de garage ? seulement une voie vers la réussite !": 

 

http://www.jefilmelemetierquimeplait.tv/selection-officielle/session-2016/le-lp-une-voie-de-garage--seulement-une-voie-vers-la-reussite/prk20_jf16_11067.html

 

Je vous invite par ailleurs à voter pour ce court métrage et à soutenir cette démarche de valorisation très importante dans le cadre de la sélection officielle. 

Loi NOTRe : les sénateurs socialistes satisfaits pour les territoires

Écrit par Françoise Cartron. Publié dans Notre territoriales

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Jeudi 9  juillet 2015

 

Loi NOTRe : les sénateurs socialistes satisfaits pour les territoires

Après de longs débats en commission et en séance, la Commission Mixte Paritaire a été conclusive. 

Les sénateurs socialistes, à l’écoute des élus locaux, ont obtenu satisfaction sur plusieurs points majeurs :

·    des communes confortées, qui restent le seul échelon à conserver la clause de compétence générale ;

·    des intercommunalités qui vont continuer à se développer (seuil de constitution fixé à 15 000 habitants, avec des dérogations permettant de coller à la réalité des territoires : densité minimale, zones de montagne, etc…). Un temps raisonnable (2020) sera laissé pour le transfert de nouvelles compétences, telles l’eau et l’assainissement ;

·    des départements qui se voient confirmés dans le rôle de garants des solidarités humaines et territoriales, etcontinueront à apporter leur soutien aux communes ;

·    des grandes régions, aux compétences stratégiques affirmées en matière d’économie, d’aménagement et de mobilité, tout en préservant les équilibres entre régions et métropoles.

L’équilibre auquel les sénateurs socialistes ont beaucoup travaillé a été finalement validé : le PLUi restera l’expression d’une volonté des communes au sein de l’intercommunalité et ne sera pas obligatoire. L’élection au suffrage direct des intercommunalités ne figure plus dans le texte, le Haut Conseil des Territoires a été supprimé.

Après la création des métropoles et des grandes régions, cette loi permet de franchir une nouvelle étape de la décentralisation, dans le respect des territoires. Elle sera soumise au vote définitif d’ici fin juillet.

 

Contact presse

Johanna O’Byrne

Groupe socialiste du Sénat 

01 42 34 31 21

07 78 64 56 60

Une avancée essentielle pour la préservation de modèle reconnu de sécurité civile

Écrit par Françoise Cartron. Publié dans En Gironde

Ce 22 janvier, en séance de questions orales au gouvernement, j'ai relayé auprès du gouvernement les inquiétudes exprimées en décembre 2018, notamment par le Président de l'Union Départementale des Sapeurs-Pompiers (UDSP) de la Gironde, Monsieur David BRUNNER.  

En préambule de ma question, j'ai voulu rendre hommage et saluer la mémoire de Simon Cartannaz, 28 ans, et Nathanaël Josselin, 27 ans, décédés lors de leur mission, rue de Trévise, dans le 9ème arrondissement de Paris. Ma question de ce matin était la suivante : ➡️ "Alors que notre modèle repose sur la complémentarité des sapeurs-pompiers volontaires et professionnels, l'UDSP et la fédération nationale des sapeurs-pompiers de France s'inquiètent d'un texte qui viendrait transposer en droit interne une directive européenne concernant l'aménagement du temps de travail, et ainsi remettre en cause ce modèle singulier et reconnu qu'est le modèle français." Le Ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a apporté une réponse très claire sur l'historique de cette problématique, a posé un diagnostic précis et a confirmé son action déterminée auprès de la commission européenne. Il s'est voulu également rassurant à l'adresse des sapeurs pompiers français volontaires : ➡️ "Nous avons du temps. Il n'y a pas de menace aujourd'hui et nous ferons en sorte qu'il n'y en ait pas demain." cc Pompiers de Paris Sapeurs-pompiers de France Union Départementale des Sapeurs-Pompiers de la Gironde - Udsp33 Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France

Publiée par Françoise Cartron sur Mardi 22 janvier 2019

En préambule de mon intervention, j'ai rendu hommage et salué la mémoire de Simon Cartannaz, 28 ans, et Nathanaël Josselin, 27 ans, décédés lors de leur mission, rue de Trévise, dans le 9ème arrondissement de Paris.